Reconnaissance des démarches de territoires à énergie positive

Logo TEPOS territorial du Mené
Publié par Yannick Régnier le 16/12/2013

Au-delà des grands principes, il n’existait jusqu'à aujourd'hui aucune définition précise de ce qu’est un territoire à énergie positive. Cependant, des initiatives nationales, dans plusieurs pays européens, ont balisé la voie d’une définition et d’une possible identification des territoires à énergie positive à travers l'Europe.

Un jeu de critères reposant sur 4 piliers

Fruit d’un travail coopératif entre 13 partenaires de 10 pays européens (dont l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, etc), dans le cadre du projet 100% RES Communities, les grandes lignes d'une définition générale du territoire à énergie positive ont été validées. Dans la continuité, la caractérisation d'un territoire à énergie positive a été précisée via la définition d’une vingtaine de critères reposant sur 4 piliers (que chaque territoire devra progressivement investir de manière plus ambitieuse) :

  • le territoire vise l'objectif de couvrir ses besoins énergétiques par des sources renouvelables locales (niveau de l’engagement politique),
  • le territoire dispose d'un plan d'action et des mesures concrètes (niveau de la stratégie),
  • le territoire aborde l'énergie dans une approche globale de développement local (niveau de l’approche systémique),
  • le territoire dispose de réalisations concrètes (niveau de la mise en œuvre).

Télécharger le détail des critères.

Ce jeu de critères constitue un outil de questionnement au service des territoires, mais aussi une grille de compréhension pour tous les acteurs qui les soutiennent et les personnes qui suivent leurs actions. Il constitue le socle permettant d'établir la reconnaissance d'une démarche de territoire à énergie positive.

Raison d'être de la reconnaissance

La reconnaissance répondra à 5 objectifs principaux pour les territoires :

  • Se connaître : l’exercice d’autoévaluation permet d’identifier les points forts du territoire, et ceux sur lesquels il peut encore progresser ;
  • Se faire connaître : la communication par le territoire sur son engagement dans la démarche TEPOS permet la valorisation de son « image de marque » territoriale ;
  • Se reconnaître : l’affichage des différents territoires engagés, sur une même carte au niveau européen, leur permet de s’identifier les uns les autres, de comprendre la nature de leurs dynamiques respectives, puis de participer à des échanges d’expériences favorisés par les activités de réseau proposées aux différentes échelles ;
  • Se faire reconnaître : l’engagement progressivement plus ambitieux d’un nombre progressivement plus important de territoires ruraux consolide la crédibilité collective des territoires à énergie positive et donne du poids à leurs positions communes en faveur de la transition énergétique.
  • Catalyser les énergies : la reconnaissance facilite le rassemblement de tous les acteurs locaux sous une bannière commune, leur donne confiance dans l’ampleur de la dynamique territoriale et encourage et met en valeur leurs efforts individuels et collectifs.

Territoires, engagez-vous à devenir TEPOS !

Les territoires qui visent et sont en capacité d'atteindre l'objectif "100% renouvelables" et qui abordent l'énergie dans une approche de développement local peuvent faire les démarches pour obtenir la reconnaissance Territoire à énergie positive.

Voici les principes de la reconnaissance et les conditions pour y accéder:

  • Seuls les territoires membres du réseau Territoires à énergie positive peuvent prétendre à la reconnaissance: la volonté d'entrer dans une dynamique d'échanges et de partage avec d'autres territoires engagés sur l'énergie est consubstantielle du mouvement TEPOS;
  • Le territoire procède à son autoévaluation sur la base des critères de la reconnaissance. Pour cela, il saisit ses informations (texte descriptif et niveau d'avancement pour chaque critère) directement en ligne via l'interface Web dédiée. Après un simple contrôle de conformité sur la forme et les contenus, ces informations seront publiées in extenso et consultables en ligne par le grand public.
  • Le territoire s’engage en parallèle dans une démarche d’amélioration continue. Pour cela, il s'engage à mettre à jour son auto-évaluation chaque année, et à démontrer la progression d'indicateurs chiffrés simples et objectifs tous les trois ans.

En France, la reconnaissance s’appuie donc sur trois principes :

  1. exigence de coopération
  2. transparence des moyens
  3. obligation de performance

Une reconnaissance à valoriser individuellement au bénéfice de tous

La reconnaissance Territoires à énergie positive constitue un « signe de qualité », dont les territoires peuvent se prévaloir en contrepartie de leur engagement. Les territoires sont d'autant plus encouragés à valoriser leur participation à la dynamique que celle-ci participe à faire connaitre les valeurs communes qui les animent.