Le Mené et le réseau TEPOS, 10 ans après

Le Mené et le réseau TEPOS, 10 ans après
Published by Yannick Régnier on 08. 12. 2020

Le Mené est un territoire agricole de 6500 habitants, en centre Bretagne. Sa dynamique s’enracine dans une longue histoire de luttes locales qui remonte aux années 1960. Elles ont été marquées par quelques figures fortes, comme Paul Houée, prêtre, chercheur à l’Inra et maire de Saint-Gilles-du-Mené. A l’époque, la préoccupation est de maintenir des emplois dans un territoire rural mono-agricole sur le déclin. Le Mené est reconnu comme fondateur des pratiques de développement local.

  

 

Valoriser les ressources naturelles disponibles sur le territoire

L’intérêt pour les énergies renouvelables émerge au début des années 2000. Tout est parti de la volonté d’un groupe d’agriculteurs de trouver des solutions pour gérer leurs déchets organiques. Inspirés par des voyages en Europe du nord, ils se lancent dans un projet de méthanisation territoriale, Géotexia, qui émergera 11 ans plus tard.

Les élus du Mené, dont beaucoup sont agriculteurs, prennent conscience de l’intérêt de développer la production d’énergies renouvelables et partagent l’envie de valoriser les ressources naturelles disponibles sur leur territoire. Le Mené consolide progressivement une politique énergétique qui vise l’objectif de l’autonomie énergétique en 2025, et à créer des richesses et conforter l’économie locale. Depuis 10 ans, 30 millions d’euros ont été investis dans les énergies renouvelables au Mené.

Le lancement du cycle des Rencontres TEPOS dans le Mené

Il y a 10 ans, l’engagement des élus et acteurs du Mené sur la transition énergétique portait ses premiers fruits. L’inauguration de Géotexia, première unité de méthanisation territoriale en France, est un symbole fort.

Pour faire connaître sa démarche et ses réalisations, Le Mené organise un événement, les Rencontres nationales « Energie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive ».

A cette occasion, le CLER – Réseau pour la transition énergétique crée le réseau national des Territoires à énergie positive (TEPOS), avec des collectivités pionnières dont le Mené et d’autres acteurs locaux.

Aujourd'hui, on en est où ?

« On s’était dit rendez-vous dans 10 ans » : qu’avons-nous fait en 10 ans ? Qu’avons-nous appris ?

« Et si on se donnait rendez-vous dans 10 ans » : quelle vision, quels projets portons-nous sur les 10 ans à venir ?

Une table ronde a fait le point sur ces questions, le mercredi 23 septembre 2020 dans le Mené (Côtes d'Armor), dans le cadre des 10e rencontres nationales "énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive".

Intervenants :

Jacky AIGNEL, ancien Maire du Mené

Pascal SOULABAIL, Président de Géotexia

Madeleine CHARRU, administratrice et ancienne Présidente du CLER