Qu'est-ce qu'un territoire à énergie positive?

Logo Territoires à énergie positive
Publié par Yannick Régnier le 20/05/2013

Les territoires à énergie positive inventent un nouveau paysage énergétique, en combinant les valeurs d'autonomie et de solidarités, et en appliquant le principe de subsidiarité active.

Objectif

Un territoire à énergie positive vise l'objectif de réduire ses besoins d’énergie au maximum, par la sobriété et l'efficacité énergétiques, et de les couvrir par les énergies renouvelables locales ("100% renouvelables et plus").

L’accomplissement de la transition énergétique représente la fin première (rôle constitutif) du territoire à énergie positive : elle répond aux enjeux fondamentaux du changement climatique, de l’épuisement des ressources fossiles et de la réduction des risques industriels majeurs à l’échelle du territoire.

Approches

Un territoire à énergie positive adopte des approches spécifiques répondant à de nombreux enjeux (économiques, sociaux, démocratiques et environnementaux). Il intègre la question de l'énergie dans un engagement politique, stratégique et systémique en faveur du développement local. 

Les approches spécifiques adoptées par un territoire à énergie positive constituent le moyen principal (rôle instrumental) de la transition énergétique conçue comme processus de changement.

Vision

Les collectivités et territoires engagés dans une démarche de territoire à énergie positive (et les acteurs qui les soutiennent) partagent l’idée que les territoires ruraux peuvent et doivent jouer un rôle majeur pour :

  • la réappropriation des questions d’énergie par l’ensemble des citoyens, élus et acteurs socio-économiques,
  • la mise en œuvre d’actions concrètes de réduction des consommations d’énergies et de production d’énergies renouvelables,
  • l’interpellation des pouvoirs centraux (européen, national) et locaux pour la mise en œuvre de conditions favorables à la nécessaire transition énergétique.

Positionnement

Le concept de territoire à énergie positive est novateur : il correspond à un positionnement spécifique qui n’entre pas en concurrence avec les initiatives, outils, méthodologies… existants, mais est susceptible de leur apporter une plus-value.

Des éléments complémentaires de définition, issus de retours de terrain, ont été capitalisés depuis 2010 (dossier, conférence…).

De la théorie à la pratique

Le concept de « territoire à énergie positive » n’est pas que théorique : plusieurs territoires européens (Güssing, Mureck, Prato-allo-Stelvio, Dobbiaco, Wildpoldsried, Jühnde, Samsoe...) ont déjà atteint l’objectif. En France, de nombreuses collectivités, territoires et acteurs se mettent aussi en mouvement : ils se sont constitué en réseau pour accélérer et renforcer leur démarche.

Note : « Territoire à énergie positive » (ainsi que « TEPos ») est une marque déposée. Son utilisation est réservée aux membres du réseau.

Consultez la plaquette du réseau TEPOS