Labo Chiffrage de la valeur locale

Published by Esther Bailleul on 11.12.2017

Au-delà de ses bénéfices environnementaux, la transition énergétique territoriale aura assez rapidement un impact positif sur l’économie territoriale ainsi que sur l’emploi local. Le chiffrage de ces bénéfices socio-économiques, existants ou attendus, de la transition énergétique représente donc un levier puissant de mobilisation des élus et acteurs économiques des territoires.

Le labo était articulé autour de deux enjeux spécifiques : établir une facture énergétique territoriale, et évaluer l’impact en emplois de la transition écologique à l’échelle territoriale.
Il s’appuie sur deux initiatives en cours :
1. La communauté de travail Région Auvergne-Rhône-Alpes - ADEME - DREAL et le groupement Transitions-Auxilia (AMO en charge du réseau régional des TEPOS-CV Auvergne-Rhône-Alpes), avec le soutien de RAEE, de la FIBRA et de la CERA, ont réalisé des monographies économiques pour 5 territoires TEPOS d’Auvergne-Rhône-Alpes, comprenant des focus sur les filières rénovation énergétique et bois-énergie. La première version des monographies produite en 2016 donne aujourd’hui lieu à un travail d’approfondissement, dans le but d’élaborer une nouvelle version d’ici à fin 2017.
2. Le Réseau Action Climat (RAC) et l’ADEME ont lancé en 2017 au niveau national la construction d’un outil de quantification des emplois liés à la transition énergétique territoriale, en collaboration avec Philippe Quirion, chercheur au CIRED et spécialiste du sujet. Cet outil a vocation à être mis à disposition des territoires et des associations dans le but de sensibiliser les acteurs locaux à l’importance de la transition énergétique sur l’emploi. Cet été, l’outil de calcul sera testé sur deux territoires : la Région Hauts-de-France et le TEPOS Grand Annecy - PNR des Bauges - Chambéry Métropole.
Les questions suivantes ont été abordées avec les participants au labo, déjà impliqués sur ces enjeux :

  • Qu’attendent les acteurs de ce type d’outils ?
  • De quelles données les acteurs disposent-ils et quels sont leurs besoins additionnels ?
  • Quelle méthode de travail peut être déployée pour avancer vers une harmonisation des approches ?
  • Quelle échelle territoriale est la plus pertinente pour la mise en application de ces outils ? 

Ce labo a été animé par Bruno REBELLE, Directeur, Transitions et Meike FINK, Responsable Transition Juste, RAC-F

Interventions en vidéo

Non disponible.

Documents à télécharger

Ce labo s'est déroulé le vendredi 29 septembre 2017 dans le Grand Figeac, dans le cadre des 7e rencontres nationales "énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive".