Produire des agro-carburants localement: enjeux, freins et perspectives

Published by Yannick Régnier on 11.07.2013

Comment assurer demain l’alimentation des motorisations mobiles, véhicules de transport et machines ? A coté de l’électricité, de l’hydrogène, encore très coûteux, ou du GNL (Gaz Naturel Liquéfié), qui n’est pas sans risques, les agrocarburants représentent une réponse, partielle sans doute, mais bien déployable localement. L’expérience de Ménergol montre que les territoires peuvent, avec seulement 10% de la SAU, fournir le double des besoins des exploitations agricoles, dans des conditions très économiques et écologiques. L’atelier se concentre sur les difficultés rencontrées et sur les solutions à plus long terme : la culture du colza, l’utilisation de l’huile brute dans les moteurs, l’incidence des marchés de matières agricoles et énergétiques, les carburants de troisième et quatrième générations.

Animé par Marc Théry, chargé de missions à la Communauté de Communes du Mené

Interventions :

L'huilerie Ménergol

Patrick Colleu, éleveur, conducteur de l’huilerie Ménergol de Saint Gouëno

 

 

Le marché mondial des huiles végétales

Jean-Luc Gurtler, France Agrimer

 

 

Les Huiles Végétales Pures et les moteurs de tracteurs agricoles

Bertrand Colinet, de la société Colinet – l’équipement agricole

 

 

La conduite de la culture du colza en Bretagne

Jean-Luc Giteau, Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor

 

 

Les biocarburants de 2e et 3e générations à l'échelle des territoires ruraux

Marc Théry, chargé de missions à la Communauté de Communes du Mené

 

Cet atelier s'est déroulé le jeudi 16 juin 2011 dans le Mené, dans le cadre des 1ères rencontres nationales "énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive".