Revoir la 24ème téléconférence TEPOS "Vosges centrales, du SCoT à la dynamique TEPOS"

Revoir la 24ème téléconférence TEPOS "Vosges centrales, du SCoT à la dynamique TEPOS"
Published by Charlotte Tardieu on 16.12.2020

Vendredi 8 janvier 2021 de 12h à 13h, la 24ème téléconférence TEPOS mettait à l’honneur l’expérience du SCoT des Vosges centrales.

Suite à la mise en œuvre d’un Plan Climat-Energie Territorial de 2010 à 2015, les Vosges centrales regroupées au sein d’un syndicat mixte de SCoT ont progressivement planifié leur changement de modèle énergétique à travers la déclinaison de l’objectif d’autonomie énergétique dans leur document d’urbanisme, la structuration de leur moyens techniques et financiers, jusqu’à la création d’un opérateur énergétique territorial fin 2019. L’objectif des Vosges centrales pour 2050 est triple : 

  • réduire de 50% ses consommations d’énergie par rapport à 2010 ; 
  • 100% d’énergies renouvelables et de récupération ; 
  • faire bénéficier de la transition au territoire et ses acteurs locaux. 

Dans cette téléconférence,  Michel Heinrich, président du SCoT, de l’agglomération d’Epinal et de la SEM TERR’EnR a exposé la manière dont s’articulent les outils de pilotage stratégique et de planification dans les Vosges centrales ainsi que les conséquences de la planification énergétique territoriale du SCoT.

>> Revoir la téléconférence

 

Intégrer l’objectif d’autonomie énergétique en 2050 dans le SCoT : une démarche complémentaire au PCAET

Concrètement l’énergie est intégrée dans trois orientations du projet d’aménagement et de développement durable : le rayonnement et le positionnement du territoire, la solidarité et la complémentarité entre les territoires du SCoT et la qualité de l’aménagement et du cadre de vie. A partir des résultats de l’étude de planification énergétique, le SCoT spatialise les zones à enjeux, les interactions entre économie d’énergie, production d’énergies renouvelables et les autres enjeux d’aménagement et d’attractivité du territoire. La stratégie énergétique territoriale à horizon 2030 est traduite sous formes de cartes croisant les efforts de sobriété, la recherche d’une autonomie électrique, le développement d’une mobilité décarbonée, et la mobilisation des ressources thermiques. Le document se veut également garant de la cohérence énergétique et environnementale des projets d’énergies renouvelables. Y sont par exemple hiérarchisés et cartographiés les espaces pouvant accueillir des installations solaires photovoltaïques. L’implantation possible des éoliennes est quant à elle à privilégier hors des espaces boisés. Leur implantation en forêt est uniquement autorisée “à proximité des chemins de desserte existants et sous réserve de compensations foncières” afin d’en limiter le plus possible l’emprise foncière. 

Un opérateur énergétique territorial pour faire vivre la stratégie planifiée dans le SCoT

Mené en parallèle, le PCAET a vocation à sensibiliser, animer et coordonner les acteurs pour faciliter la mise en œuvre de projets concrets. L’adoption du SCoT s’accompagne aussi de la mise en place d’une gouvernance spécifique autour de l’objectif TEPOS et d’un observatoire de suivi et de planification énergétique

La formalisation dans le SCoT pose les fondations d’un nouveau modèle de développement territorial. Le document marque de ce fait un commencement et non un aboutissement. D’ailleurs, l’aventure de la planification pourra se poursuivre si les élus le souhaitent par une déclinaison dans les documents d’urbanisme locaux (PLU et PLUi). L’opérateur énergétique territorial TERR’EnR permet de faire vivre la stratégie énergétique planifiée dans le document, en défendant les enjeux qui y sont exprimés auprès des développeurs d’énergies renouvelables. La SEM TERR’EnR facilite la coopération entre acteurs publics et privés en toute transparence, ouvre les investissements aux citoyens et permet de représenter au niveau régional le territoire et son projet énergétique. 

Cette téléconférence gratuite et ouverte à toutes et tous a été organisée en partenariat avec Territoires conseils, service de la Banque des Territoires.