Un service public éco-énergie efficace dans l’agglo de Valence Romans

Un service public éco-énergie efficace dans l’agglo de Valence Romans
Published by Yannick Régnier on 2018. 11. 19.

Afin de lutter contre la précarité énergétique, l'agglomération de Valence Romans Agglo dans la Drôme a mis en place et articule plusieurs dispositifs sur son territoire. La porte d'entrée chez les ménages en difficultés : le Service local d'intervention sur la maîtrise de l'énergie (Slime) qui permet de les repérer et d'établir un premier contact pour leur venir en aide en vue d'améliorer la performance thermique et le confort de leur logement.

Avec 65 % des ménages considérés comme modestes et éligibles aux aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), Valence Romans Agglo a pris à bras le corps la thématique de la précarité énergétique dès 2013. En mettant en œuvre le dispositif Slime, la collectivité entreprend dans un premier temps d’aller à la rencontre des particuliers dans leur foyer et de chercher avec eux des solutions pour effectuer des économies d’énergie dans leur logement et réduire leurs difficultés liées au froid ou aux factures impayés. Dans un second temps, elle « professionnalise » la mission d’accompagnement des citoyens dans le logement, et tente d’en assurer la continuité en embauchant en régie interne des chargé.e.s de visite.

Aller plus loin sur www.lesslime.fr

Identifier les « donneurs d’alerte »

Correctement formés à leur nouveau métier « d’ambassadeurs éco-énergie » (grâce à une formation dispensée par le CLER – Réseau pour la transition énergétique), « ils réalisent toutes les missions inhérentes au dispositif Slime, explique Anne-Frédérique Couchaud, Responsable de la plateforme Rénov’Habitat durable à la direction Habitat et Urbanisme. Ils contactent les ménages afin de leur proposer une première visite, les sensibilisent aux économies d’énergie et leur présentent des solutions simples à mettre en œuvre chez eux. Ils sont aussi prescripteurs de travaux : s’ils observent la possibilité de réaliser une rénovation du logement, ils aiguillent la famille vers des solutions financières et techniques. »

Progressivement, la collectivité parvient à faire connaître son service auprès notamment des partenaires sociaux du territoire. Au sein du Conseil communal d’action sociale (CCAS) ou parmi les conseillers médico-sociaux, elle identifie les « donneurs d’alerte » à même de repérer les ménages en situation de précarité énergétique auxquels les ambassadeurs rendront visite. En 2015, 230 ménages reçoivent un premier niveau de conseils… une prise de contact qui aboutit parfois à une rénovation complète et performante des logements.

Rénovations complètes et performantes

Afin d’enclencher un nombre accru d’accompagnements et de chantiers, l’agglomération continue de déployer son projet : co-construite avec l’ensemble des professionnels de l’accompagnement dont l’ADIL26 (l’espace Info-Energie) et les opérateurs des aides de l’Anah, la plateforme Renov Habitat Durable voit le jour, et ne tarde pas à déménager dans une Maison de l’habitat, où sept salarié.e.s employés par l’agglomération travaillent aujourd’hui sur deux antennes (Valence et Romans) et disposent également d’un véhicule de démonstration. Un dispositif Dorémi permet dès 2015 de structurer l’offre de rénovation complète et performante et de stimuler le besoin des ménages, y compris modestes. En formant et en qualifiant des groupements d’artisans, ce dispositif très innovant incite les professionnels à poser un autre regard sur leurs pratiques, grâce à une mise en commun de leurs compétences et au travail en équipe.

Avec 20 chantiers de rénovation complète et performante Dorémi déjà réalisés (dont 74 % pour des ménages éligibles aux aides de l’Anah), et des projets de plus en plus nombreux en copropriétés, « la plateforme a bien démarré ». Anne-Frédérique Couchaud espère qu’elle résoudra les nombreuses difficultés des ménages à agir sur leur situation : « Une plus grande proximité avec les citoyens est essentielle car elle permet d’établir un contact humain et donc une relation de confiance, et de visiter le logement pour analyser ses spécificités et faire un bon diagnostic. » Pourtant, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, estime-t-elle, pour dépasser de nombreux « freins sociologiques » : « Les financements existent (même si des améliorations restent à trouver pour résoudre les problématiques de trésorerie notamment) , ainsi que l’accompagnement que nous proposons, malgré tout, les gens pensent encore que la rénovation énergétique BBC est un luxe réservé aux écolos. Un énorme travail de sensibilisation reste encore à faire qui concerne également les autres acteurs de terrain et nos partenaires : opérateurs Anah, EIE, architectes, syndicde copropriété ou artisans…»

Aller plus loin sur www.renov-habitat-durable.fr

---------------

Collectivités, agissez contre la précarité énergétique grâce au dispositif SLIME !

Le programme SLIME (Service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie) est un programme de maîtrise de l’énergie en faveur des ménages modestes et destiné aux collectivités locales. Il permet d’organiser les actions de lutte contre la précarité énergétique en massifiant le repérage des ménages en difficultés. Ces actions sont financées grâce au dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE). Coordonné par le CLER, il est prolongé sur la quatrième période CEE, dès 2019 jusqu’à fin 2020. Si vous souhaitez recevoir plus d’informations à ce sujet, contactez-nous !