Pays des Mauges : au cœur d’un projet d’énergie citoyenne et locale

Photo aérienne dans les Mauges dans les Pays de la Loire avec les éoliennes entourées des bocages © Maxppp / Collection Watier

Photo aérienne dans les Mauges dans les Pays de la Loire avec les éoliennes entourées des bocages © Maxppp / Collection Watier

Published by Yannick Régnier on 2021. 01. 25.

Mis en service en juillet 2020, le parc de l’Hyrôme et ses cinq éoliennes produisent 2,4 MW à Chemillé-en-Anjou. Récit d’une aventure collective et solidaire.

Au centre du plan climat de Mauges Communauté, adopté en 2019 : la gouvernance territoriale des projets d’énergie renouvelable. Les 120 000 habitants de ce territoire ligérien ont décidé de ne plus laisser filer un seul euro des dividendes que rapportent les éoliennes installées dans leurs champs, fruit d’une collaboration entre les 371 adhérents de l’association Atout Vent et les collectivités locales. “La Communauté de communes est déterminée à se réapproprier l’énergie produite localement en développant ses propres projets, et en embarquant tous les acteurs de terrain dans cette aventure, raconte Eric Gorman, son responsable de la stratégie écologique. Elle s’appuie pour cela sur un terreau fertile d’associations, de citoyens, d’agriculteurs extrêmement mobilisés et solidaires !”

Grâce aux retombées économiques ainsi captées par le territoire – 9 parcs éoliens sont actuellement en fonctionnement dont deux à gouvernance citoyenne. Et Mauges Communauté ne compte pas s’arrêter là. Ses projets : continuer à accélérer ses actions en faveur de la transition énergétique, renforcer les solidarités locales en luttant contre la précarité énergétique et en œuvrant pour la rénovation du bâti, ou encore développer les mobilités douces.

Pour y parvenir, elle s’est inspirée du scénario négaWatt, et a rejoint le réseau TEPOS et le CLER – Réseau pour la transition énergétique en 2019. Elle diversifie sa  production d’énergie renouvelable grâce à la méthanisation, le solaire photovoltaïque et thermique, le bois énergie, le bioGNV. Elle s’est également structurée en créant une Société d’économie mixte (SEM) – Mauges Énergies – pour piloter ses différents investissements dans de nouveaux projets locaux et citoyens qu’elle encourage et accompagne. En parallèle, elle participe aux différentes dynamiques partenariales à l’échelle départementale (comme au sein de la SEM départementale AlterEnergies). Pour aller encore plus loin, elle a même développé avec l’aide d’Enercoop, une marque locale et citoyenne de fourniture d’énergie : “Électricité des Mauges”.

  

 

Cohésion et solidarité

“Cette gouvernance locale des projets EnR est un facteur-clé pour la cohésion du territoire ! L’expertise acquise par les citoyens engagés sur les parcs de La Jacterie, puis de l’Hyrôme, est transmise aux nouvelles associations qui voient le jour. C’est un travail collaboratif, vecteur de lien et de solidarité”, insiste Eric Gorman. Grâce à la création à l’échelle régionale de l’association Énergies Citoyennes en Pays de la Loire, qui fédère tous ces acteurs, qu’ils soient élus ou citoyens, cette “grande famille de l’énergie citoyenne” ne cesse de grandir en Anjou.

“Les développeurs et les industriels nous ont longtemps considérés comme des hurluberlus. Mais si l’État soutient enfin notre volonté de produire localement notre propre énergie, verte, relocalisée, et au profit du territoire, c’est que notre intuition était la bonne !”, s’amuse Eric Gorman. Pour les élus de Mauges Communauté, il reste encore beaucoup à faire pour accorder toute leur légitimité aux projets territorialisés : encourager les communautés énergétiques dans le cadre du plan de relance, faciliter le montage des dossiers pour répondre aux appels d’offres, ou même régionaliser les aides de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). “Les énergies renouvelables locales et citoyennes sont une ressource importante de financement et d’action publiques, il est grand temps de le faire savoir !”.

En savoir plus

Visiter le site de Mauges communauté

Écouter l'émission CO2 Mon Amour sur les initiatives des Mauges