Tramayes (71) : une gestion communale centrée sur le développement durable

Chaufferie bois sur réseau de chaleur opérée en régie publique par la commune de Tramayes

Chaufferie bois sur réseau de chaleur opérée en régie publique par la commune de Tramayes

Publié par Yannick Régnier le 20/09/2010

La commune de Tramayes (1000 habitants) est située en Saône-et-Loire, dans le sud de la Bourgogne. Tramayes est une commune rurale à caractère agricole. Toutefois, son statut de chef-lieu de canton et son éloignement relatif des villes telles que Cluny et Mâcon l’ont conduite à avoir des activités commerciales, artisanales et associatives très intenses. L’offre de services est très complète, en particulier dans le secteur médical (l’hôpital local est le plus gros employeur).

En matière de politique climat-énergie, la commune de Tramayes est atypique. Elle pourrait faire sienne cette expression célèbre, plagiée sur la publicité: « c’est celui qui en parle le moins qui en fait le plus ». La commune, sous l’impulsion de son Maire Michel Maya, multiplie les projets concrets, dans tous ses champs de compétences.

Actions réalisées

  • Production de chaleur : mise en place d’une chaufferie communale au bois déchiqueté de 1,2MW, desservant la salle des fêtes, l'école maternelle, la mairie avec les ateliers municipaux, les vestiaires de la salle omnisport et l'hôpital local (95 lits) via un réseau de chaleur. Il est prévu le raccordement ultérieur d'une quarantaine de logements à construire dans un futur lotissement.
  • Bâtiments  communaux : suite à l’audit énergétique de tous les bâtiments gérés par la municipalité, chaque poste de consommation énergétique a été identifié et quantifié. Première sur une longue liste, la salle des fêtes a bénéficié d’une rénovation thermique (isolation extérieure, remplacement des portes-fenêtres, mise en place de sas à l’entrée),
  • Urbanisme : exonération de la taxe foncière (partie communale) de 50 % sur une période de 5 ans pour les constructions neuves à haute performance énergétique.
  • Éclairage public : mise en place d’horloges astronomiques en remplacement des cellules photoélectriques, extinction complète de l’éclairage de minuit à 5h.
  • Production d'eau chaude sanitaire par capteurs solaires, pour répondre aux besoins estivaux des douches de la salle omnisport, permettre l’arrêt de la branche communale du réseau de chaleur et ainsi éviter les pertes en ligne associées pendant cette période.

De nombreux autres chantiers vont être initiés, mais il faut évidemment faire des programmations soit pour des raisons financières, soit pour des raisons de disponibilité. L'examen de l'ensemble des rapports énergétiques sur les bâtiments communaux montre notamment qu’il y a de fortes marges de progrès avec les « vieux murs ».

Projets à venir

  • Éclairage public : poursuite de la recherche de l'efficacité énergétique avec le changement des ampoules et des luminaires,
  • Production d’électricité : la commune possède une salle omnisport qui a été construite en 1987. Elle est peu utilisée en hiver car elle n’est pas chauffée. Des phénomènes de condensation en toiture (réalisée par de simples tôles) sont par ailleurs observés et l’humidité produite rend le sol glissant et dangereux. Afin de rendre la salle utilisable, la commune envisage de procéder à la pose d’une isolation de toiture. Afin de financer partiellement l’opération, les travaux de toiture pourraient inclure la pose de panneaux photovoltaïques.
  • Production de chaleur : pour des raisons d'éloignement, l'école élémentaire et la maison des associations situées plus haut sur le bourg n’ont pas pu être connecté au réseau de chaleur. Il est donc aujourd’hui envisagé de substituer les chaudières au fuel par une chaudière bois.

Sensibilisation des citoyens et des élus

Il est marquant de constater que le développement durable ne représente pas une sous-rubrique du site Web de la commune1, mais en est l’unique objet. Tous les documents d’études (PLU, audit énergétique) sont disponibles en ligne. Par ailleurs, plusieurs présentations multimédia sonores, issues de conférences auxquelles Tramayes a participé, peuvent être visualisées.

La commune a par ailleurs participé au Jour de la Nuit, événement dont le CLER est partenaire, le 24 octobre dernier. Mais surtout, Michel Maya a encouragé ses pairs à faire de même, en informant sur l’action de Tramayes sur son éclairage public dans un courrier relayé et adressé par ERDF Bourgogne du Sud aux maires des communes de Saône-et-Loire.