Montdidier : une Régie Communale acteur de la politique énergétique

 Chaufferie bois de 2MW alimentant un réseau de chaleur à Montdidier

 Chaufferie bois de 2MW alimentant un réseau de chaleur à Montdidier

Published by Yannick Régnier on 18/02/2009

Montdidier (6 500 habitants, située dans la Somme) s’appuie sur sa Régie Communale pour mettre en œuvre une politique locale de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables. Il y a une dizaine d’années, la Régie (qui alimente alors 3 000 clients) se pose la question de son existence future en tant que service public, notamment au regard du processus d’ouverture des marchés de l’électricité ayant un caractère concurrentiel fort. Elle lance alors l’opération « Ville Pilote en maîtrise de l’énergie », portée par un accord-cadre entre la Régie, la ville, la Région Picardie et l’ADEME, et accompagnée par le bureau d’études Energies Demain.

Les grandes étapes du programme de maîtrise de l’énergie de Montdidier témoignent d’une montée en puissance de la prise en compte de la problématique énergétique :

  • 2003 : étude de potentiel MDE.
  • 2004 : dimensionnement d’un programme « théorique » et quantification du gisement et des impacts de ce programme. Décision de lancement de l’opération « Ville Pilote ».
  • 2005 : signature de l’accord-cadre entre la Ville, la Région, l’ADEME et la Régie Communale de Montdidier. Lancement de la mission d’accompagnement.
  • 2006 : lancement d’un CEIR (conseil en énergie intercommunal rural) et d’une OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) sur le territoire de la communauté de communes. Mise en place d’un Espace Info Energie.
  • 2006 : lancement de l’étude pour la construction d’un réseau de chaleur bois.
  • 2007 : lancement des appels d’offre pour la construction du réseau et son exploitation ; réhabilitation de logements sociaux communaux.
  • 2008 : obtention du permis de construire pour4 éoliennes ; mise en chantier du réseau de chaleur ; mise en chantier de la toiture photovoltaïque du Prieuré ; vote d’un budget municipal pour la réhabilitation thermique de toutes les écoles de la Ville. 

Sur cette période, de nombreux travaux d’aide à la décision et d’information des consommateurs ont été menés :

  • étude de faisabilité de la chaufferie bois du Prieuré ;
  • étude d’implantation de capteurs photovoltaïques sur l’école du Prieuré ;
  • pré diagnostics énergétiques auprès de clients représentant 80 % des consommations professionnelles de la ville ;
  • étude de maîtrise de l’énergie sur l’hôpital de Montdidier ;
  • diagnostics énergétiques sur le patrimoine du Conseil Général présent à Montdidier (DDE et centre social) ;
  • campagne de mesures sur 150 clients de la Régie ;
  • sensibilisation et aide à la décision auprès de l’ensemble des clients de la Régie ;
  • campagne d’affichage Display sur les bâtiments publics ;
  • dimensionnement d’un grand plan de rénovation des écoles.

Toutes ces actions ont permis d’améliorer considérablement le niveau de connaissance des consommations et des enjeux énergétiques sur la commune. La signature de l’accord-cadre a été un signal politique d’engagement des différentes parties afin de générer une réelle dynamique sur la maîtrise de l’énergie à Montdidier permettant d’entraîner les habitants et les acteurs économiques vers la mise en œuvre d’actions concrètes.

L’opération « Ville Pilote en maîtrise de l’énergie » constitue une opportunité de diversification et de valorisation du service public rendu par la Régie, par la proximité et la personnalisation des services. La Régie joue alors un rôle d’accompagnateur des usagers face aux défis énergétiques, en complément de son rôle traditionnel de distributeur de proximité. L’échelle du territoire présente un intérêt réel pour initier de telles opérations : la reconnaissance locale de la Régie et la facilité des échanges d’informations entre les services, les élus de la Ville et la Régie sont l’un des facteurs de réussite du programme.