2e téléconférence "TEPOS en action" : Structurer l'offre locale de rénovation thermique

Chantier Oktave à Leimbach réalisé par un groupement d'artisans

Chantier à Leimbach réalisé par un groupement d'artisans - © Oktave

Publié par Esther Bailleul le 16/12/2016

En 2015, le secteur résidentiel représentait 30% de la consommation finale d'énergie en France [1]. Or seulement 15% environ des résidences principales sont considérées aujourd’hui comme performantes (étiquettes énergie A, B ou C). [2]

La rénovation thermique performante des logements est donc un levier fondamental de la transition énergétique locale. Elle ne constitue pas seulement un enjeu environnemental : c'est aussi une étape essentielle de la lutte contre la précarité énergétique et un enjeu économique majeur considérant le nombre de secteurs et d'emplois concernés.

Face à l'ampleur de la tâche et à un marché de la rénovation déficient, les territoires se mobilisent pour massifier la rénovation du parc privé, en mettant en place des plateformes locales de rénovation énergétique. Celles-ci stimulent et accompagnent les particuliers, mobilisent et coordonnent les solutions de financement et contribuent à structurer les filières locales et l’offre des professionnels du bâtiment.

Dans ce contexte, le dispositif DORéMI (Dispositif opérationnel de rénovation énergétique des maisons individuelles) porté par l'Institut négaWatt depuis 2012 se veut un outil au service des territoires qui souhaitent agir sur la structuration de l’offre de rénovation au niveau local. Il vise à constituer des groupements d’artisans aux compétences complémentaires, réunis autour d’un pilote, et capables de proposer des rénovations énergétiques très performantes à un prix maîtrisé.

Téléconférence « TEPOS en actions »

Pour présenter cet outil et, plus généralement, donner des pistes pour mettre en place concrètement une politique locale de rénovation performante des logements privés, le réseau TEPOS a organisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts le mardi 31 janvier 2017 de 10h à 12h une téléconférence technique :

  • Mise à disposition par les intervenants d'une boîte à outils
  • Présentations d'éléments de méthodologie, basés sur un outil éprouvé et des retours d'expérience réels pour mettre en place une politique locale de rénovation thermique (1 heure)
  • Questions-réponses avec les intervenants (1 heure)

Deux intervenants ont témoigné sur cette démarche :

Vincent Legrand (directeur de l'Institut négaWatt) a présenté les enjeux et le fonctionnement du dispositif, ainsi qu'un retour sur les différentes mises en oeuvre locales.

Lucie Capelle (animatrice plateforme rénovation énergétique et projet Oktave au Grand Pays de Colmar) a présenté un retour d'expérience sur ce dispositif côté territoire en région Grand Est dans le cadre d'Oktave (Service intégré de rénovation énergétique), et les actions mises en place avec les acteurs locaux et les artisans.

Visionnez librement la téléconférence :

.

Des outils pour démarrer

La téléconférence avait aussi vocation à outiller les participants en ressources et documents réutilisables et adaptables afin d'aider au passage à l'action. Elle contient des outils de base pour amorcer une démarche d'animation locale de la rénovation. Pour télécharger la boîte à outils et les présentations des participants, cliquez ici.

[1] Bilan énergétique de la France pour 2015, SOeS, Ministère de l’écologie

[2] Enquête dite « enquête Phébus » réalisée en France métropolitaine en 2013 par le CGDD

Enregistrer