Paysages de l'après-pétrole : faire du paysage une approche de travail pour construire un TEPOS

Publikoval(-a) Esther Bailleul dne 04.11.2015

De même que l’usage des énergies fossiles et les équipements de fournitures énergétiques ont eu des impacts paysagers considérables, les installations d’énergies renouvelables contemporaines et leurs usages vont également avoir des impacts paysagers qui peuvent susciter des réactions de défiance. C’est pourquoi la transition énergétique ne peut pas être traitée que de façon technique et par la seule application de modèles normés. Une relation forte est à construire avec le territoire.

Comment les approches paysagères peuvent-elles permettre de spatialiser et de mettre en cohérence les projets, et de guider les maitres d’ouvrage vers des solutions d’aménagement bien adaptées aux caractéristiques du territoire et bien acceptées par les populations ?
Comment faire de la transition énergétique un projet sociétal de territoire ?

Cet atelier a été animé par Mathilde KEMPF, Régis AMBROISE et Yves GORGEU du collectif Paysages de l’Après-Pétrole.

Expériences / Intervenants :

 

Expérience du Saint-Varentais avec l’Ecole du Paysage de Versailles

Claire LAUBIE, paysagiste et enseignante à l’ENSP Versailles, Ophélie BOUVET, paysagiste et Pascale GIRAUD, Architecte Conseil à la CC du Thouarsais

 

 

Politique de paysage et de développement durable engagée depuis dix ans avec les acteurs locaux

Vincent ALLIER, Vice-président de Nîmes Métropole, délégué au développement durable

 

 

Synthèse de l'atelier

 

Cet atelier s'est déroulé le jeudi 3 septembre 2015 à Thouars, dans le cadre des 5e rencontres nationales "énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive".