Rapport "Pratiques méthodologiques des territoires à énergie positive"

Rapport "Pratiques méthodologiques des territoires à énergie positive"
Publié par Esther Bailleul le 14/03/2017

Dynamiques collectives nationales voire internationales, planification, accompagnement institutionnel, grands projets locaux... Dans la mise en œuvre de la transition énergétique locale, les territoires adoptent de plus en plus des approches hybrides, renforcées par les cadrages nationaux et régionaux ainsi que les échanges en réseau.

Ils s’appuient également, dans l’élaboration et la mise en oeuvre de leurs actions, sur différents outils ou soutiens techniques à leur disposition : Cit’ergie, Climat Pratic et autres logiciels de suivi et d’évaluation des politiques énergie-climat, outils sectoriels, programmes d’accompagnement régionaux, bureaux d’études, associations locales... Autant de combinaisons possibles et d’écosystèmes locaux uniques construits en fonction des moyens disponibles, des choix politiques et des opportunités.

En juin 2016, le CLER a diffusé un questionnaire afin de comprendre comment les territoires mettaient en œuvre concrètement leur transition énergétique locale. Près de quarante territoires, partout en France, y ont répondu.

Le rapport "Pratiques méthodologiques des territoires à énergie positive" expose les résultats de cette enquête. Il rassemble également six bonnes pratiques approfondies sur des territoires particulièrement intéressants quant à leur méthodologie et leur capacité à articuler dispositifs et outils, qui montrent la diversité des méthodes et des approches.

➡ TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

Face à la multiplicité des dispositifs et des interlocuteurs, les territoires adaptent leurs pratiques

Les territoires ayant répondu à l'enquête sont nombreux à combiner de nombreux dispositifs (considérés au sens large comme ci-dessus) et à travailler dans un jeu d'acteurs complexe.

Ce rapport s'intéresse à la manière dont les agents et/ou les élus gèrent cette complexité concrètement. Il expose à travers les témoignages les difficultés et les pratiques dans l'organisation du temps de travail ou l'utilisation des outils. Il aborde également la relation des territoires aux structures de soutien et aux acteurs ressources, de l'ADEME aux bureaux d'études.

Besoins complémentaires et financements

Les résultats de l'enquête montrent que les territoires ont accès à un éventail de possibilités d'accompagnement, d'outillage et de financement dans la conduite de leur transition énergétique. Pourtant, les besoins méthodologiques des territoires ne semblent pas pleinement satisfaits, faute d'information, d'appropriation de l'existant ou d'adéquation des outils aux besoins.

Ce rapport cherche également à montrer la corrélation entre les questions méthodologiques et financières. La sécurisation à long terme du budget de fonctionnement dédié à la transition énergétique semble jouer un rôle déterminant dans l'organisation des agents et le temps consacré au montage de projets concrets. Au-delà du montant financé, le rapport attire aussi l'attention sur la durée des cycles de financement et leurs modes d'attribution.

Pratiques concrètes

Enfin et surtout, à travers six bonnes pratiques détaillées (le Thouarsais, le Pôle Albigeois Bastides, Nord-Isère Durable, l'Île d’Oléron, les Crêtes pré ardennaises et le PNR des Grands Causses), ce rapport donne un aperçu "en 2016" de l'organisation interne de territoires pionniers, qui sont parvenus à se saisir de certaines opportunités et à articuler plusieurs dispositifs et outils.

Il a pour objectif d'informer les territoires à la recherche de témoignages sur les modalités interne d'organisation, la mise en place de projets et la création d'une synergie territoriale autour des sujets énergie-climat, mais aussi les acteurs souhaitant les accompagner au mieux.

 

➡ TÉLÉCHARGER LE RAPPORT