8ème téléconférence TEPOS en actions - Un Service Public de la Performance Energétique de l'Habitat (SPPEH) pertinent et efficace

8ème téléconférence TEPOS en actions « Construire un argumentaire pour un Service Public de la Performance Energétique de l'Habitat (SPPEH) pertinent et efficace et le défendre localement »
Chantier de rénovation Dorémi - CCVD - Mirabel-et-Blacons, JuanRobert
Publié par Charlotte Tardieu le 22/11/2019

Le 3 décembre 2019, de 10h à 12h, Lorient Agglomération et l’association Alisée ont témoigné lors de la 8ème téléconférence TEPOS en actions sur le thème :

"Construire un argumentaire pour un service public de la performance énergétique de l'habitat (SPPEH) pertinent et efficace et le défendre localement"

Pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, les citoyens ont besoin de clarté dans les aides disponibles et de soutien face à des chantiers souvent complexes, sous la forme d’un accompagnement humain, indépendant et de qualité́ prodiguant des informations et des conseils objectifs et personnalisés tout au long de leur parcours de rénovation. Les missions réalisées par les 500 conseillers du réseau Faire préfigurent aujourd’hui le service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) inscrit dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015, dont le déploiement effectif sur tout le territoire est aujourd’hui entravé par un manque de moyens financiers et de visibilité à moyen terme.

Si des têtes de réseau national, telles que le CLER, plaident pour le déploiement effectif du SPPEH, elles ne peuvent le faire seules. La démonstration de son efficacité et de sa pertinence ne peut s’opérer qu’à l’échelle locale par les acteurs concernés (collectivités territoriales, associations locales…). Le rôle des acteurs locaux est donc primordial dans la promotion du service. Pour ce faire, comment s’organiser et avec qui ? Quelles actions mener ? Quels messages et arguments porter en faveur du SPPEH ? Pour quels résultats ?

Avec la participation de:

>Jean-Paul Aucher, Vice-président chargé de l’énergie de Lorient Agglomération, Conseiller municipal de Lorient, Président de l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de Bretagne Sud – ALOEN, Vice-président de la Fédération Flame ;

>Maël Ollivero, Coordinateur de réseaux au sein d’Alisée ;

>Etienne Charbit, Responsable de projet Efficacité énergétique au CLER.

>> Revoir la téléconférence

Plusieurs éléments de réponses ont été présentés par Etienne Charbit du CLER au cours de la téléconférence : 

>des éclairages sur les modalités concrètes de ddéploiement du programme SARE (grille tarifaire, outils numériques de suivi, co-financements...), qui va financer le réseau FAIRE à partir de 2020;

>des éléments méthodologiques (outils et modes d'action efficaces issus du plaidoyer, de la communication ou de la mobilisation citoyenne);

>des messages clefs à porter pour défendre le SPPEH.

Selon Jean-Paul Aucher, pour porter efficacement un argumentaire soutenant le déploiement du SPPEH sur son territoire, il est primordial pour la collectivité d'instaurer au préalable des relations de confiance entre les différents acteurs (Régions, EPCI, associations). Lorient agglomération déploie une politique volontariste sur les questions d’énergie et d’habitat, par ses services en lien avec les acteurs locaux, ALEC, ADIL, qui a permis la mise en place d’un guichet d’information et de conseil des particuliers sur les projets de rénovation énergétique de leur logement. 

Pour Alisée, l’utilité d’un SPPEH est comparable à celle du médecin généraliste dans la prise en charge des patients : le SPPEH, en tant que service d’information technique maîtrise l’ensemble des sujets liées à la rénovation performante des logements (matériaux, qualité de l’air, systèmes de production d’énergies,…), il est capable de diagnostiquer les pathologies et de fournir un premier diagnostic qui pourra être complété par des spécialistes pour fournir une analyse plus détaillée ou pour réaliser des prestations complémentaires.

Les évènements d'information sur la rénovation énergétique comme des Forums de l'énergie à visée non-commerciale à la différence de salons de l'habitat représentent selon Maël Ollivro des moyens efficaces de toucher le grand public et faire connaître la plus-value d’un service de conseil indépendant.  

Ce web-séminaire est organisé en partenariat avec Territoires conseils, service de la Banque des Territoires. Il a été co-animé par Charlotte Tardieu, Responsable de projet Territoires au CLER, Co-animatrice du réseau Territoires à énergie positive et Sylvain Baudet, Chargé de mission développement économique à Territoires Conseils / Banque des Territoires.